BALEA

2ème prix du concours de plan "Naviguer léger" organisé par le Chasse-Marée et le Village Bois du Grand Pavois

Un voile-aviron pour deux

 

Balea est un voile-aviron destiné à deux personnes, l’équipage le plus courant pour ce type de navigation.

En eaux protégées, il peut embarquer une personne supplémentaire.

La navigation en solitaire est possible, facilitée par le remplissage du ballast stabilisateur situé autour du puits de dérive (contenance 48 litres).

On peut nager en pointe à deux (un nageur sur le banc, l’autre sur le banc d’étambrai) ou en paire en solitaire (le banc étant alors avancé pour centrer les poids). Les avirons légers (type cueillère) sont articulés au choix par estrope sur tolet ou par dame de nage. Les formes pincées, la faible largeur à la flottaison, le franc bord modéré permettent une marche à l’aviron facile et efficace.

Le plan de voilure peut être au choix la classique voile au tiers tangonnée, ou le trop peu connu houari militaire qui offre un profil de voile bermudienne avec un encombrement réduit une fois le gréement replié. Compte tenu du faible déplacement et de la faible surface immergée, la surface de voile de 5 m² est bien suffisante.

le passage d’un mode de propulsion à l’autre est très aisé du fait du petit échantillonnage du gréement, de l’absence de haubans, les espars comme les avirons pouvant se glisser sous les bancs pour être saisis sur le plancher.

 

 

En autonomie

 

Le coffre avant, pourvu d’une trappe étanche, permet le stockage du nécessaire de camping à terre pour deux personnes pendant deux jours. Cet équipement est maintenu par des sandows au plus près de la quille afin de ne pas nuire à la stabilité. Le coffre arrière, également étanche, peut accueillir du matériel de faible densité.

 

 

Facile à déplacer

 

Balea est facilement transportable sur une remorque avec un permis B. Compte tenu de son poids, le timon cassant n’est pas utile, ce qui en diminue grandement le coût. Une Mecanorem TRG 135 est largement suffisante.

Pour les manutentions en cours de randonnée, la coque désarmée (70 kg) est facilement déplaçable par un équipage de 2 adultes.

 

 

Homologué en catégorie C

 

Afin de répondre aux normes européennes, Balea est doté des réserves de flottabilité nécessaires (caissons latéraux formant bancs). Par ailleurs, les coffres avant et arrière, destinés à recevoir le matériel de randonnée (bloqué en partie basse) sont pourvus de trappes étanches.

L’essai de flottabilité à l’état envahi ainsi que l’essai de redressement du bateau couché permettent une homologation en catégorie C de conception pour 2 personnes.

 

En matériau bois durable

 

Balea est principalement construit en contre-plaqué tout okoumé (CTBX). Plusieurs fabricants français ont obtenu un label pour leur CP issu de forêts gérées durablement. Il en est de même pour les bois massifs issus de l’Europe du nord (sapin rouge ou blanc) ou élevés en France (Spruce du Massif Central)*.

La protection à base de résine époxy (encore trop à base de pétrole, hélas !) est un gage de durabilité du bateau.

 

Pour les amateurs

 

Un amateur soigné peut facilement construire Balea. Les bordés sont provisoirement fixés sur un mannequin femelle (voir en annexe), puis assemblés par un joint congé renforcé d’un tissu bi-axial. Les cloisons sont elles aussi assemblées par joint congé. Une serre permet de poser les tillacs ainsi que les dessus de caissons. Un carreau en deux pièces collées vent renforcer la structure au niveau du livet. La coque est renforcée extérieurement par un tissu.

Un livret de fabrication accompagné de planches explicatives sera disponible à l'automne 2013.

 

Peu onéreux

 

Dans le cas d’une construction amateur, le devis de matières et fournitures (hors matériel de sécurité), sans remorque, était inférieur à 2000 euros en 2012.

 

Rappel des caractéristiques principales

 

 

Modèle

Long

Larg

Tirant d’eau

Poids coque

Propulsion

Dérive

Catégorie et équipage

BALEA

4,50

1,50

0,16 /

0,64

66 kg

Voile 5,10 m²

Avirons

Sabre

C : 2

 

 

 

Différentes versions :

 

BALEA peut-être livré « barre en main » ou à divers stades de finition. Pour les candidats à la construction amateur, un livret sera disponible à l'automne 2013. Le bateau peut également être fourni sous forme de kit à la carte.

 

Tarif :

 

BALEA « barre en main » : 7500 € (TVA non applicable, Art 293 B du CGI).

Livret de construction : 130 € (voir bon de commande plus bas)

Kit : nous consulter.

Balea, comment ça marche
Télécharger la fiche qui vous expliquera les différentes phases de construction de Balea, les outils et matériaux nécessaires et le contenu du livret de fabrication.
Balea, comment ça marche.pdf
Document Adobe Acrobat 60.3 KB
Bon de commande
Vous pouvez télécharger le bon de commande du livret de fabrication de Balea.
Bon de Commande.pdf
Document Adobe Acrobat 61.0 KB

La construction en images

Premiers bords de Balea gréé au tiers et à l'aviron

Premiers bords gréé en houari

Balea à La-Rochelle

A l’occasion du Grand Pavois 2013, trois bateaux du concours « Naviguer léger », dont Balea, ont tiré quelques bords de conserves devant le port des Minimes. On reconnaîtra :

- Le Wabi 17 de Gilles Montaubin

- Voil’a de Mathieu Lamotte et Joseph Bolitt

- Et Balea bien-sur !

Un reportage photo signé Jean-Yves Poirier (tous droits réservés) pour le compte du Chasse-Marée qui relate la sortie dans son N° 255 de décembre 2013.

Vidéo BALEA gréé au tiers

Video chargement de Balea sur remorque

LE DRôLE
LE DRôLE
BALEA
BALEA
KANOTEKO +
KANOTEKO +
KANOTEKO
KANOTEKO
ATURRI
ATURRI
MESCLAGNE
MESCLAGNE
GALIPOT 3,80
GALIPOT 3,80
GALIPOT 2,30
GALIPOT 2,30